Recherche sur ce blog

samedi 3 janvier 2015

Le règne du vivant // Alice FERNEY

Présentation des éditeurs : 
Magnus Wallace, militant écologiste, parcourt les mers à bord de l'Arrowhead pour arraisonner les navires baleiniers qui braconnent en zones protégées. Un combat pour les droits de l'animal, une insurrection singulière qui force l'admiration, racontés dans un roman qui célèbre la beauté du vivant et la nécessité d'une prise de conscience.

Mon avis :
C'est avec beaucoup de hâte que j'ai retrouvé Alice Ferney, elle qui m'avait émue aux larmes avec Grâce et dénuement que j'avais chroniqué avec émotion.
Après l'annonce en août de la sortie de son nouveau livre, j'ai attendu avec impatience et je n'ai pas été déçue, ni par sa plume ni par le sujet traité.
Ce livre brûle d'actualité, et ceux qui s'y intéressent  un peu feront bien vite le lien entre   Paul Watson et  Magnus Wallace.
Mais qui est-il ?
Acteur de Green Peace puis de l'association Sea Shepherd, il traverse les mers du monde, les océans, traque sans relâche les assassins du vivant, les pilleurs des eaux et de leurs habitants. Il est le protecteur des baleines qui chaque jour sont massacrées dans des eaux froides pour être servies en Asie dans des soupes chaudes.
Magnifié par l’écriture percutante d'Alice Ferney, cet homme porte en lui la force d'un roc, solide face aux pressions politiques, indomptable devant les risques encourus, c'est sans haine ni violence qu'il abat ses cartes.
Sa verve passionnée nous est retranscrite à merveille, c'est en apnée que j'ai lu ses discours, je n'ai pas eu le sentiment de lire un livre mais d'entendre Magnus Wallace prêcher avec frénésie pour la survie du vivant.
L'histoire romancée de cet homme nous est narrée par la voix d'un journaliste qui après avoir tenu sa distance se donne corps et âme à cette cause, suivant son leader, Magnus Wallace, sur les océans,dans une poursuite sans limite des baleiniers chinois.
Sans pudeur, nous entrons alors dans l'intimité des activistes, leur quotidien sur les eaux glacées, nous épions l’émerveillement qu'ils ressentent à la croisée des baleines, leurs protégées innocentes, et nous partageons leur larmes quand le sang teinte de rouge le bleu profond de l'océan.
C'est ici le portrait d'un homme magnétique, charismatique qui nous est offert et je mets au défi chaque lecteur, chaque lectrice de ne pas être touché par ce message, cet appel à l'aide qui force l'admiration. 

Pour la petite information, Paul Watson, alias Magnus Wallace, est aujourd'hui recherché par Interpol, il vit en France, comme exilé, seul pays à ne pas l'avoir livré. Pour avoir cherché à proteger des êtres vivants sans défense, pour avoir voulu empêcher le massacre des dauphins durant le Grind des Iles Feroe, pour avoir dénoncé le braconnage chinois, pour avoir écaillé les ententes économiques illégales, il est aujourd'hui contraint de ne plus naviguer au secours de la mer ...

Comme vous l'aurez compris, ce livre coup de coeur, coup de poing, m'a laissé un souvenir à vif, comme un éveil sur le monde qui est le nôtre et qui de mois en mois décime l'équilibre naturel, qui nous privera un jour d'espèces qui étaient là bien avant nous, qui ne demandaient rien d'autre que de vivre en paix les uns avec les autres.

Pour en savoir plus sur celui qui a inspiré ce livre percutant => Sa biographie


15 commentaires:

  1. Chapeau bas pour ta chronique qui soulève un sujet fort et qui me passionne ! Depuis que j'ai vu le film "The Cove" j'ai la révolte qui gronde en moi ... Ce livre était déjà dans ma WL et je dois absolument me le procurer.après avoir lu ton superbe avis le concernant ! Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas le film dont tu parles mais je viens d'aller voir de quoi il s'agissait et je comprend mieux ta réaction. Je pense que tu ne sera pas déçue par ce texte poignant.

      Supprimer
  2. Le règne du vivant a l'air d'être un livre poignant ! Ce sujet me touche beaucoup, j'irais jeter un œil et découvrir par la même occasion Alice Ferney. Merci pour cette belle chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a le dont de s'approprier des sujets controversés, qui dérangent, c'était déjà le cas avec grâce et dénuement que je te conseille fortement. Bouleversement garanti.

      Supprimer
  3. Une très belle chronique et un sujet qui me tient à cœur! je note cette référence! Merci ma June

    RépondreSupprimer
  4. Chère June,

    Merci de nous présenter ce nouveau roman très réussi d'Alice Ferney. Merci également d'avoir réalisé un si bel article et de le diffuser autour de toi, car je pense que ce roman (et le sujet qu'il aborde) DOIT être mis entre toutes les mains.

    Magnus Wallace alias Paul Watson, est un homme magnétique et engagé, un fervent défendeur de l'espèce marine n'hésitant pas à braver les éléments et les pressions politiques pour préserver la vie marine, et léguer aux générations futures la biodiversité dont nous profitons avec excès.

    June, comme tu le constates, j'aime ce roman, cet homme charismatique et les valeurs qu'il défend. Merci, une fois encore, de nous faire partager des lectures de qualité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta contribution ! Je proposais sur Livraddict qu'il soit étudié pour le bac, puisque de toute évidence les générations futures sont le salut de nos ressources. Je suis vraiment ravie de voir l'accueil reversé à ce livre autant qu'à cet article, dont le cœur est sujet à tant de controverses.

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Ce roman a-t-il un type de réseau de diffusion ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A-t-il un grand réseau de diffusion ? Peut-on le trouver partout ? A-t-il été mit en avant dans les librairies ?

      Supprimer
  7. Oui bien sur actes Sud a fait une grande promotion lors de sa sortie, il était d'ailleurs le livre phare de la maison d'édition à la rentrée littéraire de septembre 2014.

    RépondreSupprimer
  8. J'avais beaucoup aimé comme toi "Grâce et dénuement" et celui-ci me tente beaucoup! Je pense le lire prochainement car ma bibliothèque le possède =)

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,
    J'ai découvert cet auteur il y a peu avec Grâce et dénuement. Il me tarde de continuer de la lire! Tu donnes envie en tous cas!

    RépondreSupprimer