Recherche sur ce blog

mardi 16 décembre 2014

Le complexe d'Eden Bellwether // BENJAMIN WOOD

Présentation des éditeurs :
Cambridge, de nos jours. Au détour d’une allée du campus, Oscar est attiré par la puissance de l’orgue et des chants provenant de la chapelle de King’s College. Subjugué malgré lui, il ne peut maîtriser un sentiment d’extase. Premier rouage de l’engrenage. Dans l’assemblée, une jeune femme capte son attention. Iris n’est autre que la soeur de l’organiste virtuose, Eden Bellwether, dont la passion exclusive pour la musique baroque s’accompagne d’étranges conceptions sur son usage hypnotique

Mon avis :
Le Roman Fnac mérite son prix, je remercie d'ailleurs chaleureusement le partenariat proposé par PriceMinister et ses Matches de la rentrée littéraire pour m'avoir offert ce livre. 

Sous une plume fluide,  habile et délicate, Benjamin Wood nous livre une histoire où deux mondes s'entrechoquent, Celui de la classe moyenne, grâce à Oscar, un personnage attachant, sincère, sain d'esprit, un jeune homme dévoué à son travail et à ses patients au sein de la maison de retraite de Cedarbrook à Cambridge. 
Et un autre, le monde fermé des Collèges , derrière les grilles et la pelouse entretenue du King's, les cycles universitaires réputés, les familles argentées, les bonnes manières auprès de jeunes gens, Iris et son frère Eden, Jane, Yin et Marcus. 

L' originalité de ce livre tient au fait qu'il y ait 3 personnages principaux clairement identifiés.
Oscar et Iris, qui par un fabuleux hasard ( ou pas ? ) brisent les codes, se rencontrent et s'attirent, mais aussi Eden, le frère, ombre au bonheur et génie du quotidien. 
Alors on se laisse porter, dans les églises gothiques de Cambridge pour écouter des récitals, dans les jardins de Cedarbrook pour humer l'odeur de l'herbe fraichement coupée, dans les rues pavées se laissant happer par l'ambiance studieuse,dans les maisons de campagnes anglaises, si bucoliques.On a peur qu'Oscar soit brisé par un amour chimérique d'un monde qui n'est pas le sien, on prie pour qu’Iris l'aime vraiment.

Eden quant à lui est organiste, virtuose de sa génération. Mais il est aussi guérisseur,  musicothérapeute autoproclamé, il n'invoque pas,  il crée, d'après de grands mouvements de compositions, un pouvoir musical hypnotique. Il maitrise, blesse et guérit. 
Iris le vénère autant qu'elle le craint, et un jour, Oscar devient le cobaye d'Eden. 
La question se pose alors, entre génie et folie, la frontière est souvent poreuse.
D’expériences en inquiétudes, Iris et Oscar commencent à enquêter sur ce frère si particulier, avec le concours d'un patient de la maison de retraire, M. Paulsen et un auteur de psychologie  M. Crest. Les fils cherchent un dénouement, parce que la vie a besoin de réponses tangibles.
L'espoir, le fol espoir, est-il source de réconfort ou de perdition ? Telle est leur quête, celle qui fermera  brutalement certaines portes, et celle qui guidera Oscar sur le chemin de sa destinée.

Un petit bijou, un petit coup de cœur qui, à la fin, nous secoue.

Puisqu'il le faut, je vais lui attribuer la note de 4/5, un point de perdu, parce qu'il est vrai que j'aurais aimé savoir plus de choses sur Oscar ... Je pense que cette remarque reviendra souvent ! On n'aime pas quitter le personnage que l'on a aimé ...

Un merci aussi à Stellade, pour ce joli partage en Lecture commune ;-)











8 commentaires:

  1. Chère June,

    Je sais que nous aimons tout deux l'Angleterre et de fait je suis convaincu que ce livre me plairait ! Grâce à ton article, je me suis revu pendant quelques secondes dans les colleges d'Oxford... ou même dans les rues de Pitlochry... J'aimerais beaucoup le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pitlochry ! comme c'était charmant ...
      C'est quand tu veux, je te le garde au chaud ;-) <3

      Supprimer
  2. Un magnifique avis!
    Tu as bien parlé de ce roman qui accroche le lecteur dès le début . Les pages se tournent toutes seules... Un régal!
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'on a fait un bon choix cette année dans les partenariats PM ! Et merci d'avoir été patiente au sujet de mon retard ...
      Je file sur ton blog pour lire ton article.

      Supprimer
  3. Ton choix semble avoir été plus judicieux que le mien ! Mais ce sont des choses qui arrivent. Tu as su faire passer l'émotion à travers tes mots ! Un livre que je n'aurai pas été chercher, mais tu sais donner l'envie de s'y pencher... Partenariat relevé également ! ;) bises

    RépondreSupprimer
  4. J'avais repéré ce roman grâce à Stellade justement, et en lisant ton billet, je n'ai plus aucune excuse pour ne pas céder à la tentation ! Merci June :)

    RépondreSupprimer
  5. Il est dans ma pal et j'ai hâte de l'en sortir :)

    RépondreSupprimer
  6. je l'ai déjà noté mais ton avis confirme que je dois le lire cette année !

    RépondreSupprimer