Recherche sur ce blog

mardi 25 novembre 2014

Juste une ombre // Karine GIEBEL

Présentation des éditeurs :

Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour... Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule. Et l'ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard... Tu commandes ? Apprends l'obéissance. Tu méprises ? Apprends le respect. Tu veux vivre ? Meurs en silence...

Mon avis :

On entend souvent que les auteurs américains surpassent et de loin nos écrivains français en matière de thriller, sachez que Karine Giebel n'a rien à leur envier. 

Entre jeux machiavéliques et paranoïa, l'auteure nous invite à observer impuissants la chute d'une femme accomplie, qui, un soir de fête, perd le contrôle de sa vie pour entrer dans une spirale infernale, celle de la peur de l'ombre, celle de l'insécurité, celle qui ne vous laisse aucune issue. 

Cloé est un personnage difficile à aimer et l'on se retrouve parfois, au détour des pages, à se délecter du sort qui lui est réservé. Parce qu'elle se pense parfaite, parce qu’elle est égocentrique et hautaine, parce qu'elle inlassablement mesquine avec ses proches, parce qu'elle pense qu'elle doit tout avoir,  son malheur échappe à notre pitié.
Mais Cloé est comme tout le monde, ni idéale , ni innocente, elle porte en elle une culpabilité de taille, et la vie sait parfaitement lui faire payer son tribu en pénitence.

La jeune femme trébuche la peur au ventre, se heurte à l'incompréhension, au rejet, au mépris. L'ombre est partout, à chaque rue , dans ses draps, dans son corps. Plus elle chute plus elle devient humaine, fragile et appréciable.Alors on espère enfin, que quelqu'un la sauvera, de l'ombre ou d'elle même.

Mais l'ombre n'a prévu aucun happy-end, l'ombre perverse avance met en œuvre sa grande destruction, sa thérapie, pour que Cloé comprenne qu'elle n'est qu'un être humain, rien de plus, rien de moins.

Un véritable thriller psychologique, insidieux. La découverte d'un auteur qui sait comment pénétrer le monde de nos peurs. 






6 commentaires:

  1. Il est dans ma wish, j'ai hate de le découvrir ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je te souhaite une bonne lecture, les auteurs français gagnent du terrain !

      Supprimer
  2. Merci pour ton challenge . Un bel article.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis contente que tu aies tenté l'expérience, sachant que ce genre n'est pas ta tasse de thé ! c'est une grande dame du thriller ! Un beau ressenti !

    RépondreSupprimer