Recherche sur ce blog

jeudi 23 octobre 2014

Les ailes d'Emeraude // Alexiane DE LYS

Présentation des éditeurs : 

À 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l’orphelinat dans lequel elle vit depuis ses 6 ans. Seule au monde, l’adolescente est lâchée dans la ville. Alors qu’elle vient de se faire violemment agressée par deux inconnus, elle fait la connaissance du mystérieux et séduisant Gabriel. Grâce à lui, Cassiopée découvre sa véritable nature : elle fait partie des Myrnes, un peuple ailé doté d’incroyables pouvoirs sensoriels…
Mon avis :

Convaincre un public lecteur n'est déjà pas aisé, mais convaincre un public qui n'appartient pas à ce genre littéraire est autrement plus complexe. C'est pourtant chose faite, oui, je l'avoue, j'ai aimé ce livre fantasy.

Une très belle fiction, de bonnes idées "Bankables"pour cette jeune auteure prometteuse, qui ne manque pas d'imagination tant au niveau de l'histoire que des décors qu'elle nous offre.
Un pensionnat austère comme point de départ, de sombres ruelles mal famées comme point de bascule, puis un univers pur et enneigé comme point d'élévation. Les ingrédients sont là il ne reste au lecteur qu'à se laisser porter.

Selon une légende, il existe sur terre une fleur, La Caïna capable de changer à tout jamais ceux qui la touchent. Effleurer un pétale de celle-ci suffirait à faire de vous un être doté d'un sens particulièrement développé, acuité visuelle, ouïe extraordinaire, communication exacerbée. L'effleurer fera de vous un Myrme, ou un Narque.

Cassiopée, jeune orpheline réservée, fera partie de ces rares personnes à toucher La Caïna. Elle devra alors quitter le monde tel qu'elle le connaît pour pénétrer dans un univers inconnu sur une terre reculée et glaciale,  peuplée d'hommes et de femmes portant de somptueuses ailes argentées.

Elle y apprendra son histoire, celle  de ses dons et la raison de la crainte qu'elle génère autour d'elle. Mais elle connaîtra aussi ce que famille veut dire, la présence réconfortante d'un ami, et que l'amour peut vous transcender ou vous briser.

Entre deux clans, les Myrmes et les Narques, le lecteur comprend que Cassiopée O'Brien porte en elle la possibilité d'un espoir ou d'une destruction, que sa seule présence au sein de ce peuple constitue un tournant majeur pour leur espèce.


J'attends la suite bien sûr,. La suite, s'il y en a une, et j'en suis convaincue, fera partie de ces rares livres fantastiques fantasy pour lesquels je mets en place une alerte google !
Cela dit, j’espère un peu plus de maturité dans la construction du personnage de Cassiopée qui tombe un peu trop souvent dans le cliché du faussement modeste, faussement réservé, faussement complexé. Oui j'ai eu du mal à trouver crédible une jeune fille dotée d' un corps de mannequin sans un centimètre de cellulite, une poitrine superbement proportionnée et des yeux couleur ambre, qui se dit complexée.

C'est dommage et inutile car son personnage serait autrement plus crédible sans, plus attachant encore.
Cassiopée est un joyau, elle n'a pas besoin de tout ça ;-)

Lu dans le cadre du Challenge de la Licorne !



9 commentaires:

  1. Je l'ai commandé dans la semaine suite à beaucoup de commentaires positifs de blogueurs !

    RépondreSupprimer
  2. Comme tu en parles, je sens un récit très éthéré, doux et délicat.. J'attends patiemment le début du mois prochain pour que tu viennes nous livrer ton lien sur le challenge ! Merci de ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une découverte qui me serait passée sous le nez sans ton challenge !

      Supprimer
  3. Je prends note de ce roman car il pourrait bien me plaire !!! Merci June :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu prendras autant de plaisir que moi ;-)

      Supprimer
  4. Félicitations ma June pour cet excellent article rédigé encore une fois avec beaucoup style ! Espérons que la suite de ce roman gagnera en maturité et promettra de belles surprises. A très bientôt !

    RépondreSupprimer
  5. j'ai beaucoup aimé l'univers des Myrmes mais je regrette franchement le traitement trop "jeunesse" du roman... l'écriture manque vraiment de maturité et s'adresse à un public très jeune pour moi :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi regretté le manque de maturité dans la construction de ses personnages mais peut être vise-t-elle un public plus jeune que nous !

      Supprimer