Recherche sur ce blog

samedi 30 août 2014

Dracula // Bram STOKER

Présentation des éditeurs :

 Répondant à l'invitation du conte Dracula qui prépare son prochain voyage en Angleterre, Jonathan Harker découvre à son arrivée dans les Carpates un pays mystérieux. Un pays aux forêts ténébreuses et aux montagnes menaçantes. Un pays peuplé de loups dont les habitants se signent au nom de Dracula. Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu'éprouver une angoisse grandissante. Ce comte, qui contrôle son courrier et verrouille les portes de son château, ne se reflète pas dans les miroirs et se déplace sur les murs en défiant les lois de l'apesanteur...
Jonathan Harker doit se rendre à la terrifiante évidence : il est prisonnier d'un homme qui n'est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres...

Mon avis :

Il était vraiment intéressant de découvrir l'histoire originale de Bram Stoker, l'histoire originelle de plus de deux siècles de passion fantastique autour de la créature vampirique.

Le premier chapitre est à glacer le sang, après une traversée des territoires des plus étranges, accompagnée de superstition, de mauvais œil et de malédiction, M. Harker, jeune notaire, arrive enfin par une nuit froide et brumeuse au chateau du Conte Dracula escorté par un nébuleux cocher au son des hurlements des loups.

" Ecoutez-les donc, ces enfants de la nuit. N'est-ce pas la plus belle des musiques ...? "

Le château, le climat, l'austérité, la personnalité du Conte, l'humidité et l'angoisse ambiante, autant d'éléments assombrissant l'horizon.
Dracula est aérien, diaphane, un personnage tétanisant doté d'une intelligence rare, sanguinaire et sans pitié, il porte sur lui l'odeur âcre du sang et dévoile une emprise évidente contre laquelle nul ne peut lutter.Sa demeure est froide, humide, poussiéreuse ... empoisonnante.
On ne s'y trompe pas, exit les clichés du vampire pas si méchant, pas si malodorant, pas si vorace que les années 2000 nous ont livré.

C'est au travers de divers journaux de bord que l'histoire d'un vampire un jour venu à Londres, nous est contée, ceux de M.et Mme Harker, M. Seward, M. Morris, M. Godalming, M. Van Helsing pour les plus importants.

Certains diront bien sûr qu'il y a quelques longueurs, mais quel classique n'en n'a pas ? Les echanges entre les deux sexes sont emprunts de courtoisie superflue, c'est parfois  lourd et  peu naturel pour nous, enfants du XXI° siècle , l'essentiel est-il là  ?

Bram Stoker offre à cette époque l'un des premiers romans triple-genre, à la fois roman d'enquêtes, d'aventures et fantastique , échappant aux codes de la littérature anglaise, annonçant une émancipation qui a bouleversé l'évolution du genre.

Mme Harker, femme de tête tout autant que victime et cinq hommes courageux, prêts à braver l'Enfer pour débarrasser l'Angleterre et même le Monde d'une créature contre-nature, enquêtent, analysent, s'arment de superstitions, et partent à travers l'Europe de l'Est, rythmés par la crainte du coucher du soleil.

Avant-garde, Bram Stoker utilise pour la première fois une recette encore d'actualité aujourd'hui, une femme fragile menacée par une créature surnaturelle sortie du ventre de l'Enfer, les légendes et la superstition, la psychanalyse, la schizophrénie, la folie, l'aventure, la nuit, la brume, les faibles lueurs, la réunion d'indices, le voyage et la peur.

Non, ce n'est définitivement pas un hasard si cette histoire, si ce personnage qu'est Dracula,  déchaîne encore les foules, deux siècles plus tard.

Lu dans le cadre de la LC organisée par Randall83330      





8 commentaires:

  1. Dracula est un classique que j'aimerais découvrir. ^^ J'ai vu une série où il réutillisait pas mal de classique de la littérature victorienne notamment Le journal de Dorian Grey et il faisait une parenthèse avec Dracula. Et j'ai réalisé que mes classiques littéraires étaient limités. :) A bientôt June

    RépondreSupprimer
  2. Il faudrait que je découvre ce grand classique vampirique, il me tente bien :P

    RépondreSupprimer
  3. Je devrais le lire ! C'est quand même LE roman à lire quand on aime les vampires, non ?!

    RépondreSupprimer
  4. Grâce à ta chronique, j'ai pris plaisir à me remémorer ce roman prodigieux ;-) Lupa

    RépondreSupprimer
  5. Je trouvais intéressant de prendre connaissance du livre qui a inspiré tant d'artistes, auteurs, cinéastes, musiciens, et qui a séduit ou effrayé les foules à travers le temps. Un véritable intérêt pour sa culture littéraire , un plaisir de retourner aux lettres classiques.

    RépondreSupprimer
  6. Excellente chronique ! Je te conseille également de lire Carmilla de Shéridan Le Fanu. C'est plus vieux que Dracula et c'est considéré comme un très grand classique du vampirisme.

    RépondreSupprimer
  7. Je viens d'ajouter Carmilla à ma wish-list, je vais voir si je l'ai à la bibliothèque. Merci pour ton conseil, plusieurs thèmes "interdits" sont traités , c'est fascinant quand on se rend compte qu'il date de 1800 et des poussières ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est sûr ! C'est toujours bon de lire des auteurs "en avance" sur leur époque.

      Supprimer