Recherche sur ce blog

lundi 21 juillet 2014

Charlotte // David FOENKINOS

Présentation des éditeurs :

 Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu'elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d'une œuvre picturale autobiographique d'une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : «C'est toute ma vie.» Portrait saisissant d'une femme exceptionnelle, évocation d'un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d'une quête. Celle d'un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

Mon avis :

Le challenge Un auteur de ma Pal mettant à l’honneur David Foenkinos m’a permis de lire deux livres de l’auteur que j’avais découvert grâce à un partenariat Livraddict avec La délicatesse.

Deux livres donc, mais je n’en présenterai qu’un seul aujourd’hui, ma seconde lecture a pris tellement de place qu’il ne resterait malheureusement pas de mots justes  pour la première.
J’ai donc  eu  la chance exceptionnelle de pouvoir lire Charlotte par le biais d’un service presse bien avant sa sortie prévue en librairie.
Et si la rentrée littéraire porte en elle un peu de l’émotion contenue dans Charlotte alors elle est prometteuse de grands voyages.

Charlotte … L’histoire de cette peintre juive allemande et de l’obsession que l’auteur lui voue  commence par une série de drames familiaux, de morts en suicides, comme si l'aura du ciel planait sur elle.

Une enfance entourée de sombre, une adolescence accompagnée de rejet, prémisse du génocide, peut être les ingrédients nécessaires, la douleur sans laquelle le talent peine à naître.

Charlotte n’a pas besoin de faire d’efforts, sa force , sa création est en elle, lumineuse dans l’horreur, debout face à la terreur du monde, ouverte aux sentiments, les souffrances cachées au creux d’un dos qu’elle tient droit,  maintenant sa discrétion salvatrice.

David Foenkinos la livre avec la délicatesse qu’on lui connaît, la noirceur en plus qui nous éloigne de ces précédents livres, le  révélant plus touchant que jamais.  De la première à la dernière page le triste est annoncé, l’espoir n’est pas permis, quelles que soient les fuites de Charlotte, une fatalité s’impose au lecteur.

Alors on accepte la furreur créatrice de cette jeune peintre dans l’urgence de donner à voir, à lire, à vivre, on accepte d’être à l’écoute des dernières directives qu’elle donne, comme une clé à la compréhension de sa vie, de son œuvre.

Un tour de maître pour Foenkinos qui nous offre une perle, un livre direct et franc.

On souhaite le meilleur à cet auteur là qu’on aime tant redécouvrir, on espère une reconnaissance à grande échelle qui mettrait en lumière toutes les couleurs de Charlotte.

6 commentaires:

  1. oh voilà un livre que j'ai hâte de découvrir ! Ce destin de femme me parle

    RépondreSupprimer
  2. Avant de lire Charlotte, je ne connaissais David Foenkinos que pour l'adaptation à l'écran de son roman La Délicatesse.
    La délicatesse.... voilà un qualificatif qui, au delà du livre, convient parfaitement à cet auteur, tant son écriture et son style en sont imprégnés.

    De prime abord, Charlotte est un livre qui frappe par sa structure. Des phrases très courtes et un retour à la ligne systématique tout au long de l'histoire. La raison, vous la découvrirez... Quoiqu'il en soit, cette technique apporte énormément de rythme à la lecture et s'accorde parfaitement avec l'empressement progressif vécu par Sarah.

    Poursuivie par un destin familiale tragique, traquée par les nazis, et obligée de fuire, cette jeune juive au talent artistique évident, va vivre et survivre au travers de ses créations, malgré l'oppression, malgré son passé, malgré son sang.

    Un livre touchant et direct d'une femme en quête d'amour, de liberté, d'identité et de repères.

    Merci à toi ma chère June, de m'avoir fait découvrir ce roman. Voilà qui promet (je l'espère), une belle rentrée littéraire.
    V.R

    RépondreSupprimer
  3. j'ai vraiment beaucoup aimé cette biographie tout en douceur :) un vrai coup de coeur !

    RépondreSupprimer
  4. Il est bien positionné dans les sélections. On croise les doigts pour qu'il soit primé !

    RépondreSupprimer
  5. Ce livre est magnifique et écrit avec beaucoup de délicatesse. Le premier que je lis de David Foenkinos, et pas le dernier !

    RépondreSupprimer