Recherche sur ce blog

dimanche 19 janvier 2014

Les brumes de Riverton // KATE MORTON

Présentation des éditeurs : 

Eté 1924 : au cours d'une grande soirée donnée au château de Riverton, le poète Robert Hunter se suicide sous les yeux des soeurs Hartford. Les deux femmes ne se reparleront plus jamais après le drame.
Hiver 1999 : une jeune cinéaste prépare un film sur ce scandale des années 20. Il ne reste plus qu'un seul témoin vivant de l'époque, Grâce Bradley, alors domestique au château. Mais Grâce a changé de vie, tiré un trait sur Riverton et ses secrets, ou du moins le croit-elle. Car le passé lentement se réveille...

Mon avis :

Mise à l'honneur à l'occasion de mon challenge Un auteur de ma PAL en novembre 2013, Kate Morton a su me séduire une nouvelle fois.
 Je l'avais découverte à la suite de la lecture commune du Treizième conte qui avait conquis le coeur de beaucoup de lectrices. A la fin de celle ci de grandes discussions sont nées de la recherche de romans d'ambiance. Ainsi Le jardin des secrets avait attiré mon attention avant de me convaincre du talent de son auteur.

Grâce à son premier roman, Les brumes de Riverton, Kate Morton vient de confirmer l'essai.

Nous découvrons le domaine par les souvenirs d'une vieille dame, Grace, ancienne cameriste de la famille Hartford. Son passé comme effacé sous le poids de la culpabilité est ravivé par l'arrivée d'une jeune cinéaste, fascinée par la tragique histoire qui ébranla le château de Riverton.

Grace, diminuée par l'age et une vie de silence, décide au seuil de ses derniers jours, de livrer son secret le plus regretté à son petit fils Marcus, lui même tourmenté  par un drame familial.

Par une magie que Morton maîtrise, le château reprend vie par le toucher de la pierre, le faste de l'argenterie, l'odeur du jardin en fleur, la différence des classes, et le lien indéfinissable, interdit, qui unissait Grace, jeune servante appliquée à Hannah, l'adolescente atypique et insolente de la fratrie Hartford.

Nous assistons,impuissants, à ce destin qui se tisse au gré de mauvais choix, de  petits mensonges qui dévasteront cette famille éclatante et ceux qui leur étaient si dévoués.

Grace apparaît tout au long du livre comme la clé de voûte d'une énigme née avant elle, participant à un jeu dont elle ignore les règles, et qui par dévotion profonde à Hannah renonce à sa vie pour le bonheur d'une autre.

J'ai profondément aimé retrouver cette plume sûre, cette façon toute particulière de fouiller la conservation d'un secret, de nous tenir en haleine, avec prudence et douceur, pour nous révéler, au fil des dernières pages, l'essence de l'histoire qui aurait pu nous être si évidente.

Je sais déjà que son livre Les heures lointaines sortit en poche cette année fera partie de ma bibliothèque prochainement.


( Lu dans le Cadre du challenge Un auteur de ma PAL )








4 commentaires:

  1. Un jli billet qui me donne envie de retrouver Kate Morton. Encore une histoire de secret familial...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement je l'adore je suis une véritable inconditionnelle ! Comme tu dis avec elle il est toujours question de secret et je m'en délecte toujours !

      Supprimer
  2. Encore un magnifique billet.
    Je viens de l'emprunter à la biblio alors, je vais m'y plonger très vite. J'ai hâte. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis plongée dedans et j'aime beaucoup! Grace ma touche déjà. Bisous

      Supprimer