Recherche sur ce blog

jeudi 7 novembre 2013

Cafe littéraire // Novembre : le Polar Historique





Le theme presenté par la bibliotheque :

Apparu depuis les années 1980, le roman policier historique est un genre nouveau qui reconstitue, minutieusement, une époque historique, à travers une intrigue criminelle.

Les enquêtes se déroulent à toutes les époques : Japon féodal, Angleterre du XIIIe siècle, époque victorienne, Paris de la Belle Époque… et sur tous les continents : Égypte antique, Chine ancienne, Afrique … Au centre de ces romans, écrits à partir d’un important travail de documentation, se trouve le personnage récurrent du détective,
Partons à la découverte d'un nouveau continent littéraire, encore largement méconnu.

Les livres proposés par les participantes sont ...



Enfant 44 Tom Rob Smith :

Un livre à lire , non pas pour l’intrigue policière qui par moment n’est plus crédible mais pour la transcription prenante du contexte historique, le cas de conscience de Leo agent du MGB qui revient brutalement d’un système politique dans lequel il croyait agir pour l’intérêt général, pour la peur et le froid qui nous hantent page après page. Belle découverte. N’implique pas la lecture obligatoire des tomes qui suivent ce premier volet.




L’apothicaire , Henri Loevenbruck :

Pas de meurtre dans ce polar, c’est une originalité, l’intrigue se porte sur une disparition au sein d’un tableau de valeur. La découverte des différences de considérations entre médecins , pharmaciens et plus obscurs apothicaire est instructive mais les points positifs s’arrêtent malheureusement là, le lecteur ressent une réelle perdition face aux intentions de l’auteur , le fil conducteur se perd et le thème du roman semble mener nulle part.




L’interprétation des meurtres, Jed Rubenfeld : Ma présentation coup de cœur.

Un 1er roman réussi d’une professeur de Droit de l’Université de Yale. Une plongée très bien menée au cœur de la ville de New-York en pleine mutation morale et architecturale. Lors d’un cycle de conférence où se retrouvent Freud et comparses un certain nombre de meurtres sont perpétrés. Une enquête fine et instructive débute alors aidée par les réflexions du groupe de psychiatres qui agissent comme pionniers de nos profileurs d’aujourd’hui.




L’année du Volcan, Jean-François Parot :

Plaisante enquête de Nicolas le Floch durant les prémices de la Révolution , un vocabulaire d’époques qui nous transporte sans difficulté dans cette époque particulière. Un tome qui ouvre curiosité quant aux autres écrits de la série. Le + ? Après avoir lu le livre il est possible découvrir l’adaptation diffusée à la télévision en ce moment même afin de ne pas quitter les personnages.




La conspiration de WhiteChapel , Anne Perry :

Un grand détective signé par une maîtresse ne la matière. Très anglais, très crédible et très réfléchi, cette enquête démontre de grandes réflexions politiques et sociales notamment lorsqu’il est question des différences entre la Royauté et la République ou encore en la présence de secte et de franc-maçonnerie.




Le cercle de Dante , Matthew Pearl :

Meurtres en série ou hommage à l’enfer de Dante, les écrivains réunis autour d’un projet de traduction de l’œuvre du grand auteur se retrouve noyau de la tourmente. La lecture n’est pas aisée mais le plaisir de l’avoir lu compense la dureté des châtiments d’une cruauté croissante découvert par cette pseudo société secrète.




Le complot Romanov, Steve Berry :

Un très bon thriller historique sur fond de Russie tsariste, un livre qui apporte émerveillement et voyage, avec une approche différente des grands noms de l’histoire, de la personnalité énigmatique et puissante de Raspoutine au Staline réinvité en un personnage fragile et ébranlable.

Lectures autours du Juge Ti, deux approches.

















Mort d’un cuisinier chinois Frédéric Lenormand :

Enquête du Juge Ti, personnage reel d’une autre époque ; Un livre très intéressant car il suit scrupuleusement la vie diu Juge Ti, sa carrière et ses déplacements. Une histoire belle et fine qui éveille les sens et animent les papilles.



L'Enigme du clou chinois , Robert Van Gulik :

Ici le juge Ti est mis plus à nu, son humour, sa sensibilité mais aussi ses craintes profondes lié à la charge de son métier. Une histoire qui rappelle la précarité de son statut de magistrat , de l’importance des décisions qui en découlent, en cas d’erreur le Juge Ti pouvait lui-même entre condamné aux sentences qu’il avait prononcé.



Hilarion, l’énigme des fontaines mortes, Christophe Estrada :

1776,un polar qui prend source dans les meurtres cruels de jeunes hommes aristocrates alors que l’animosité plane entre les classes aristocrates et bourgeoises et que le Parlement rouvre ses portes. Une histoire particulièrement bien ficelé et historiquement crédible de bout en bout.




Le livre des ombres , CL Clare : voir article ici => http://labibliothequedejune.blogspot.fr/2013/11/le-livre-des-ombres-cl-grace.html

Sur ces jolies découvertes qui nous ont fait voyager à travers le monde et les époques, je vous donne rendez-vous le mois prochains pour un café littéraire sur le thème des auteurs corses à l'occasion de la manifestation littéraire Scontri.





2 commentaires:

  1. Vu le commentaire sur "l'apothicaire" que tu m'as offert pour notre dernier swap ! ( que je n'ai pas encore lu d'ailleurs ! ) ... Ca donne pas trop envie ! ... bon ! je garde espoir quand même ... hein !

    RépondreSupprimer
  2. L'apothicaire me tente, j'aime beaucoup Henri Loevenbruck !
    Bonnes lectres

    RépondreSupprimer