Recherche sur ce blog

vendredi 27 septembre 2013

Le soleil à mes pieds // Delphine BERTHOLON

Mon avis :

Deux sœurs et un drame.
Delphine Bertholon garde sa plume , brève, intrigante et sombre me rappelant son sublime roman Grâce.

Nous entrons dans l’intimité paradoxale de cette relation étrange, celles de deux sœurs que tout oppose, deux personnalités tout aussi étranges qu’instables.

La grande, provocante, exubérante, obsédée par la chaire et la mort mène un jeu malsain et autoritaire sur la petite, effacée anorexique, agoraphobe et vide.
Tout au long du roman, le lecteur cherche à tâtons les motivations profondes de cette emprise sournoise et de cette résignation passive.

La clé réside forcément dans le drame, un drame présent, puissant et volatile, qui semble ne jamais pouvoir être évoqué sur ordre de la grande.
Quel est-il pour avoir transformé deux anges en cas psycho-pathologiques ?

C’est au travers de la petite que le voile se lève sur un fait divers effarant. De ce fait divers elles en sont victimes et coupables aux yeux d’une société choquée et inapte à les comprendre. Un fait divers qui les empêcha de vivre et les condamna à la marginalité.

Bertholon explore de nouveau les méandres des secrets de famille et démontre une fois de plus sa maîtrise du suspens, où psychologie et machiavélisme règnent en maîtres.

Le roman débute par un drame et se termine par un autre, la petite quant à elle se relie à la vie dans des circonstances bien navrantes, cependant son envol ravira le lecteur qui souffre avec elle au fil des pages, et de se délecte de la voir renaître à sa manière, un rayon de soleil à ses pieds, aussi dévastateur que vivifiant.

Ce titre ne figurera pas dans mes coups de cœur de la rentrée littéraire, il est vrai que cette année de très beaux titres nous sont proposés et il est parfois compliqué de rivaliser en qualité et se faire une place au sommet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire