Recherche sur ce blog

samedi 1 juin 2013

Un léger passage à vide // Nicolas REY



Passage à vide plein de vrai

Résumé :

Camarade lecteur, amie lectrice, heureux de te retrouver. Franchement, si on m'avait dit que l'on se reverrait un jour, toi et moi. Bon, tu sais comment les choses se passent. Je ne vais rien t'apprendre. Entre notre date de naissance et notre date de décès, il y a quelques moments dingues, des mauvaises passes et puis tout le reste. J'ai retiré tout le reste pour t'offrir rien que des moments dingues et des mauvaises passes. Et des moments dingues, aussi. Et des mauvaises passes. Et ainsi de suite. Bien à toi. NR

Mon avis :

Un second choix pour la lecture de ce livre et la découverte de cet auteur, puisqu'en effet en me rendant à la bibliothèque c'est un autre de ses livres que je cherchais, Treize minutes mais en l'absence de celui-ci j'emprunte donc le seul et unique Rey Rey-stant !



Quel Rey-on de vérité !!

Au départ j'ai ressenti de l'agacement pour l'auteur qui semble misanthrope, handicapé du bonheur, dénigrant la joie de vivre des gens heureux qui ne sont pas lui, destructeur né des notions d'amour de famille et de bonnes moeurs ...



Mais au fil des pages et en gardant à l'esprit que ce livre est un condensé de récits de mauvaises passes, j'ai pu concevoir la noirceur de ses agissements sans les cautionner ni les excuser pour autant.



Un constat cru des dessous du monde de l'édition, de l'engrenage de la vie parisienne made in rail de coke-wisky-I-Phone face auxquels la vie de famille résiste mal.

Sa vie, sa femme, son fils, son ami, ses maîtresses, sa cure de désintox, tout passe en mode essorage d'une plume acérée et dynamique !



A la fin de ce livre qui se dévore j'en redemande et j'ai pris ce Monsieur Rey en affection, je me dis qu'il est authentique clairvoyant bien que légèrement pathétique !



Passages coup de coeur

> Le chapitre "Verdun" ... remarquable !

> Deux petites phrases sur New York que je partage à 100% : " C'est le désert, New York. C'est la ruine de l'âme."



Cette lecture inopinée me conforte dans l'idée de découvrir plus amplement cet auteur ... prochaine acquisition : Treize minutes !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire