Recherche sur ce blog

samedi 29 juin 2013

Sans âme // Gail CARRIGER



Présentation des éditeurs :

Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Macon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ?



Mon avis :

Le protectorat de l’ombrelle tome 1 ou mon entrée dans le genre steampunk grace au book club du mois de novembre.

C’est une histoire originale que celle de cette fille de bonne famille au caractère bien trempé qui tranche avec le contexte social de l’époque dominé par m’éthique de la réputation.

Féministe avant l’heure , l’héroïne, Alexia, nous embarque dans un monde ou se côtoient des reines , des vicomtes, des naturels, surnaturels, para-naturels au milieu de fiacres, de phaétons , de dorures , de dirigeables et d’inventions tout droit sortis de l’imagination de Jules Verne.

On évolue au cœur d’une guerre des clans silencieuse menée par des gentlemanen culottes bouffantes dans les rues de Londres , ville à la double vie selon que la Lune ou le Soleil veille en son zénith.

Il faudra peut-être au lecteur un léger temps d’adaptation au style d’écriture car il n’est pas évident d’associer l’Angleterre Victorienne au franc parlé moderne mais tel est bien le principe même de l’ucronie et de l’anachronie, qui sont les postulats de départ de ce genre.

On enviera Lord Macon et ses muscles saillants, on adorera Alexia, son audace et sa fausse pudeur, on détestera sans aucun doute sa famille creuse et superficielle !



=> Je remercie grandement le book club d’avoir proposé cette lecture que je conseille vivement à toute personne désireuse d’évasion et d’originalité car ce livre, cette histoire ne ressemble à rien de ce qui a pu être écrit sur les sociétés secrètes, les loups garous et les vampires.



Book Club Livraddict => link

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire