Recherche sur ce blog

samedi 1 juin 2013

Mille soleils splendides // Khaled HOSSEINI

Mille soleils splendides ou la condition des femmes afghanes ...


Résumé

Après l'immense succès des Cerfs-volants de Kaboul : le nouveau roman de Khaled Hosseini. Sur fond de chaos et de violence dans un Afghanistan déchiré par cinquante ans de conflits, l'histoire bouleversante de deux femmes dont les destins s'entremêlent, un chant d'amour poignant à une terre sacrifiée et à une ville : Kaboul. Forcée d'épouser un homme de trente ans son aîné, Mariam ne parvient pas à lui donner un fils. Après dix-huit années de soumission à cet homme brutal, elle doit endurer une nouvelle épreuve : l'arrivée sous son propre toit de Laila, une petite voisine de quatorze ans. Enceinte, Laila met au monde une fille. D'abord rongée par la jalousie, Mariam va finir par trouver une alliée en sa rivale. Toutes deux victimes de la violence et de la misogynie de leur mari, elles vont unir leur courage pour tenter de fuir l'Afghanistan. Mais parviendront-elles jamais à s'arracher à cette terre afghane sacrifiée, et à leur ville, Kaboul, celle qui dissimulait autrefois derrière ses murs " mille soleils
splendides "?

Mon avis

Je ne savais pas comment aborder cette lecture, sur un pays au lourd passé et aux lourds préjugés. Mais dès les premières pages j'ai ressenti la grande puissante du récit. Comment rester insensible au sort de ces deux femmes ?

Deux femmes, deux enfance aux antipodes et pourtant un même destin brisé et austère fait de peur, de soumission et de violence. Mariam, résignée depuis longtemps à "endurer" et Laila, qui espère et qui se révolte malgré les violents assauts de Rachid leur époux commun.

Durant la lecture je ne peux m'empêcher de faire des parallèles avec ma propre vie ... notamment à l'évocatiopn des années 2000, des sorties de films au cinéma alors interdites dans leur pays pendant que dans notre France insouciante et libre je m'y rendais en groupe d'amis ... On se demande alors pourquoi la liberté est-elle si injuste ...

La condition de la femme à Kaboul, et plus généralement en Afghanistan. Nana dit à sa fille Mariam que les femmes sont sur cette terre pour endurer, endurer l'absence de considération, la tourmente, le mépris et la violence " De même que l'aiguille d'une boussole indique le nord, un homme qui cherche un coupable montrera toujours une femme du doigt ". Jusqu'au bout Mariam endurera, mais pas en vain, car grâce à elle, Laila, la seule joie de sa vie, pourra vivre à terme la vie qu'elle espère depuis l'enfance, en tant que femme afghane moderne.

Ce roman m'a quelque peu bousculée, il m'a fait prendre conscience du chemin que les femmes ont dû parcourir, et que les femmes parcourent encore, pour qu'un jour toutes puissent connaître le sens de l'expression "être libre"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire