Recherche sur ce blog

samedi 1 juin 2013

Le poids des secrets tome 1 // Aki SHIMAZAKI

Présentation de l'éditeur :

Dans une lettre laissée à sa fille après sa mort, Yukiko, une survivante de la bombe atomique, évoque les épisodes de son enfance et de son adolescence auprès de ses parents, d'abord à Tokyo puis à Nagasaki. Elle reconstitue le puzzle d'une vie familiale marquée par les mensonges d'un père qui l'ont poussée à commettre un meurtre.
Obéissant à une mécanique implacable qui mêle vie et Histoire, ce court premier roman marie le lourd parfum des camélias (tsubaki) à celui du cyanure. Sans céder au cynisme et avec un soupçon de bouddhisme, il rappelle douloureusement que nul n'échappe à son destin.


Mon avis :

Après avoir lu de nombreuses chroniques sur la blogosphère concernant cette pentalogie, je me suis dit qu'il était temps de la lire à mon tour, en toute simplicité. En toute simplicité ? Oh que non !! Il m'a fallu écumer les rayonnages de pas moins de 10 libraires avant de tomber nez à nez avec celui qui a reussi à me dénicher les 5 tomes, aujourd'hui en véritable rupture de stock !!

C'est ainsi que je commence le lecture de 5 petits livres ... à priori.

Deux styles d'écriture dans un même livre ce n'est pas courant, et ceci me met la puce à l'oreille, il ne faut pas se fier à l'épaisseur de l'ouvrage, celui-ci me promet déjà de belles heures de lectures enivrantes.

Le récit débute par une écriture, brève, qui me rappelle L'Etranger de Camus, phrases courtes, directes, presque blanches. J'ai souvent tendance à concevoir les voix qui vont sur les mots que je lis, et c'est ici une voix off qui prend forme.

Mais rapidement, nous entrons dans la lettre laissée par la defunte mère et toute la musicalité du verbe prend alors le contrôle du roman.

Au travers cette confession maternelle, je découvre l'histoire du Japon, de ses guerres, de ses tiraillements entre l'orient et l'occident, la Russie et l'Amérique, mais aussi le sort d'une population qui comme beaucoup subit les conséquences de décisions qui lui échappent. Ainsi une petite fille se voit devoir fuire sa ville natale, recommencer une nouvelle vie ailleurs et y perdre sa pureté et ses illusions.

Entre tendresse et inceste, on ne sait que choisir.

Une trahison aux consquenses desastreuses.

Des destins enchevêtrés et brisés avant même l'envol.

Evidemment, je m'attache très vite à ces deux enfants épris d'amour, un amour inconcevable, intolérable et incestueux.

Evidemment j'épprouve une profonde peine pour Madame Takahashi.

En terminant ce premier Tome, je réalise soudain que je viens de lire une centaine de pages traitant de parricide, de relation incestueuse, de guerre, de mortsans m'en être vraiment rendu compte. Ce paradoxe s'explique sans doute par l'amour qui transparaît dans chaque mot imprimé sur le papier, par la douceur dont l'auteur est empreint.

Un moment de paix au milieu des bombardements de la guerre, des bombardements de son coeur.

A peine ce livre refermé qu'il me tarde d'en découvrir la suite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire