Recherche sur ce blog

dimanche 2 juin 2013

La septième vague // Daniel GLATTAUER



Présentation de l'éditeur :

Leo Leike était à Boston en exil, le voici qui revient. Il y fuyait la romance épistolaire qui l'unissait en esprit avec Emmi. Elle reposait sur trois principes : pas de rencontres, pas de chair, pas d'avenir. Faut-il mettre un terme à une histoire d'amour où l'on ne connaît pas le visage de l'autre ? Où l'on rêve de tous les possibles ? Où l'on brûle pour un(e) inconnu(e) ? Où les caresses sont interdites ? "Pourquoi veux-tu me rencontrer ?" demande Léo, inquiet. "Parce que je veux que tu en finisses avec l'idée que je veux en finir" répond Emmi, séductrice. Alors, dans ce roman virtuose qui joue avec les codes de l'amour courtois et les pièges de la communication moderne, la farandole continue, le charme agit. Léo et Emmi finiront de s'esquiver pour mieux... s'aimer !

Mon avis :

Délicieuse suite du roman épistolaire Quand souffle le vent du Nord, Daniel GLATTAUER ... Le premier m'avait séduite. Le second m'a conquise.

Un roman de 348 pages qui se lit en une journée, le style est toujours aussi fluide, la présentation est aérée et surtout surtout ... l'histoire est à croquer !

A faire fondre le coeur des amoureuses que nous sommes.

Léo , toujours égal à lui même, un indécis et envoutant bellâtre aux phrases alambiquées qui met à mal le coeur d'artichaud d'Emmi, épouse insatisfaite qui se laisse etouffer par "un mariage raisonnable" et qui se meurt d'émotions incompréhensibles pour cet homme qui ne sait pas être là.

Cet homme qu'elle n'a pas rejoint. Cet homme qui a fuit loin d'elle. Cette homme qui est revenu et qui n'est pas revenu seul.

Cet homme aussi qui l'aime depuis longtemps. Cet homme qui a cru la rendre heureuse en partant et qui s'est trompé.

Ils sont charmants et agaçants, profonds et irritants parsemés de tant de tendre à chaque page qu'il est impossible de faire une pause dans la lecture ...

Je me suis déléctée de tous ces mails romantico-tragiques que seuls peuvent écrire les amoureux de l'amour !

Un régal !

1 commentaire:

  1. Quelle joie de lire ta chronique, quand j'ai passé un si bon moment avec cette pépite ! Un vrai régal, comme tu dis :D

    RépondreSupprimer