Recherche sur ce blog

samedi 1 juin 2013

J'irai cracher sur vos tombes // Boris VIAN



Le coup de fouet de la semaine

Résumé :

Lee Anderson, vingt-six ans, a quitté sa ville natale pour échouer à Buckton où il devient gérant de librairie. Il sympathise dans un bar avec quelques jeunes du coin. Grand, bien bâti, payant volontiers à boire, Lee, qui sait aussi chanter le blues en s'accompagnant à la guitare, réussit à séduire la plupart des adolescentes. Un jour il rencontre Dexter, le rejeton d'une riche famille qui l'invite à une soirée et lui présente les soeurs Asquith, Jean et Lou (17 et 15 ans), deux jeunes bourgeoises avec "une ligne à réveiller un membre du Congrès". Lee décide de les faire boire pour mieux les séduire... et poursuivre son sinistre dessein.

Mon avis :

Je suis tombée sur ce livre un peu par hasard après une recherche vaine à la bibliothèque. Le livre que je cherchais ayant été emprunté, j'ai un petit peu fouiné dans les rayons sans trop savoir vers quoi aller, non que ma PAL soit à sec ( Oh non je ne le dis pas !) mais j'étais déjà à la bibliothèque alors pas question de ne rien prendre ! Je me retrouve donc par le plus grand des mystères avec un ouvrage de plus de 1000 pages de ce cher Boris Vian, regroupant plusieurs oeuvres diverses sans descriptif aucun de son contenu en dehors des titres proposés. C'est ainsi que de retour chez moi, j'ai pénétré et découvert l'univers surprenant de Monsieur Vian.

Vierge de toute attente et dans l'inconnue la plus parfaite j'ai découvert page après page cette histoire hautement menée à la fin macabre.


Jamais je n'aurais soupçonné la réelle identité de Lee, bien au contraire, et jamais je n'aurais imaginé les projets qu'il avait entrepris, l'effet de surprise a été le plus total.

Le style d'écriture est accessible et bien rythmé, ce qui a sans doute contribué au fait que je lise ce roman d'une traite sans pause aucune ! Quant aux personnages, tous sont à la limite des bonnes moeurs actuelles, alcool, sexe, musique,racisme, différences sociales, vices en tout genre ... on a pas beaucoup évolué depuis.

Le fond de ce roman est la place des noirs dans une société étroite d'esprit et violente, la place de la vengeance face à l'abomination qu'est le massacre d'un être cher.

Sa particularité physique et raciale est au centre de l'histoire et introduit le doute, loin d'être un sauve conduit elle s'avère être le pilier de sa perdition, moyen sans lequel il ne serait jamais arrivé à ses fins. Et malgré les rares périodes de doute, Lee reste hanté par le souvenir du "gosse" carburant de sa ténacité.

Certes le besoin de vengeance de Lee est compréhensible, le fait qu'il passe à l'acte l'est beaucoup moins, je dois même avouer avoir pensé à fermer le livre au moment du meurtre de Lou tant la vision m'était insoutenable.

Cela dit, beaucoup de réalisme et de sincérité, peut-être aussi la description d'un mode de vie d'une époque révolue, plein de fureur ...

J'ai découvert Boris Vian et si ce n'est pas le cas pour vous je vous conseille vivement d'en faire autant, à commencer par celui-ci ;-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire